La petite robe noire

La petite robe noire est née au début du 20ème siècle et s'est transformée au fil des époques en un véritable symbole d'élégance. De nombreux couturiers dont Gabrielle Chanel ont contribué à cette évolution et à rendre ce vêtement incontournable."Elle a le pouvoir de changer de look et de fonction au gré des accessoires qui l'habillent."

Des origines sombres

L'insouciance des années folles fait trop souvent oublier qu'elles ont suivi une guerre terriblement traumatisante pour les français. Ce conflit dévastateur a touché toutes les familles. Ainsi les femmes pour porter le deuil de leurs proches, revêtent la traditionnelle robe noire, une habitude qui gagne même celles qui n'étaient pas directement touchées.

Par la suite, le prix des étoffes et de la main d'œuvre font de la robe noire une pièce basique, que l'on peut assortir avec tout, la rendant appréciable sur un plan purement économique. Paradoxalement, les femmes prirent goût à se vêtir de noir, une couleur qu'elles trouvaient seyante et qui leur donnaient outre un charme encore plus mystérieux, une touche de distinction et d'élégance bien féminine.

1926, l'élégance impeccable dans la simplicité

C'est en novembre 1926 que la petite robe noire connaît véritablement la consécration. Gabrielle Chanel la revisite sous une forme plus simple et plus moderne afin qu'elle s'adapte aisément à toutes les circonstances. En contradiction totale avec la mode de l'époque, la robe est en crêpe de chine noir, elle s'est raccourcie et arbore des manches longues, une encolure ras-de-cou, une longueur aux genoux,  ainsi que des lignes en diagonale modernes et raffinées. Débarrassée des franfreluches de l'époque, elle se dépouille, s'entoure de sobriété et s'inspire du style art déco.

Séduit, le magazine américain Vogue l'assimile à "l'uniforme de la femme moderne" et la baptise "la Ford de Chanel" en référence à la Ford T, fleuron américain de l'automobile et première voiture accessible au plus grand nombre. Cette consécration outre-atlantique signe le succès d'une pièce qui deviendra par la suite l'une des tenues emblématique de la maison et un grand classique de la mode des années 20.

Muse des stylistes, des cinéastes et des parfumeurs

Devenue exercice de style et passage obligé de toutes les collections, tous les grands couturiers se sont servis d'elle pour refléter leur univers personnel. Karl Lagerfeld l'a boutonnée et parée de dentelle et taffetas, Mugler l'a relookée futuriste, Galliano la rend à l'époque excentrique, Balanciaga plus graphique et Lanvin élégante et ultra-féminine. Qu'elle soit structurée, fluide ou froufroutante, elle ne se départit jamais de son allure.

Star des podiums certes mais aussi vedette du 7ème Art puisque les petites robes noires furent immortalisée dans des films de légende. Depuis Catherine Deneuve dans Belle de Jour, inoubliable dans une robe noire griffée St Laurent, Rita Hayworth dans Gildas, Jeanne Moreau dans les liaisons dangereuses elle fut aussi adoptée par Edith Piaf ou Juliette Gréco. Emblème du chic parisien, elle traverse nos frontières pour faire craquer Jackie Kennedy ou Marlène Dietrich. Le red carpet ne cesse aujourd'hui de la voir défiler et de Michelle Obama à Taylor Momsen, elle n'a de cesse de s'imposer avec bonheur dans les dressings de toutes les générations.

"Son succès est tel que cette petite robe a également séduit le plus ancien parfumeur français."

 Guerlain s'en est ainsi inspiré pour créer une fragrance fruitée, fleurie et boisée, dont le flacon, célèbre pour son bouchon coeur renversé habillé au motif de la célèbre petite et jolie robe noire, traduit une volonté de séduire la femme à la fois chic et rock.

la petite robe noire

Depuis toujours une robe au chic intemporel

Christian Dior disait d'elle "qu'elle est un élément essentiel de la garde-robe d'une femme". Il ne s'était pas trompé car elle est aujourd'hui une pièce basique incontournable et s'il est un vêtement à posséder c'est bien celui-là.

Courte, sobre, simple, cette petite robe n'exige rien d'autre qu'une coupe parfaite. En journée elle se fait sobre, classique et chic pour être remarquée par son élégance, le soir elle s'habille de glamour, de mystère et d'un charme sexy pour jouer les séductrices. Au bureau, en cocktail, en rendez-vous ou pour un dîner de famille, elle est le joker sur lequel vous pouvez compter en cas de doute.

"C'est certainement l'un des rares vêtements que l'on peut porter indéfiniment mais toujours de manière différente."

Longue, mi-longue ou courte, cette pièce mythique aussi bien portée l'été que l'hiver, rayonne d'élégance. L'été elle se dénude et se pare de volants, l'hiver elle se fait moulante, s'habille de laine pour réchauffer et souligner les courbes. Elle se suffit à elle-même mais aime la compagnie de bijoux, de foulards ou de broches et apprécie celle des talons hauts pour une allure chic autant que les plates ballerines pour un look plus décontracté.

Plus d'un siècle d'existence ne lui a en rien enlevé son succès. Au contraire, la petite et séduisante robe noire, indémodable, se moque des années pour se rendre indispensable.  A propos, en avez-vous une dans votre garde-robe ?